Relation garçon/fille en cycle 1 : activité sarbacane à Pen Ar Streat


Les classes de CP-CE1 de l’école primaire Pen ar Streat ont pu expérimenter le tir à la sarbacane avec les animateurs et volontaires de la Ligue de l’enseignement.

 



Dans le cadre des animations garçons/filles, dernière étape pour les enfants: la pratique sportive. Les jeunes élèves ont donc pu s’essayer au tir, seul puis en coopération. Bien entendu, pour une activité comme celle-ci, le calme est de rigueur, l’accent a donc été mis sur les règles de sécurité.


 

  • Hors de question que les élèves soient dissipés, il était essentiel que les sarbacanes soient donc toujours orientées vers le haut lorsque les enfants ne tirent pas, que les différentes étapes comme « à la bouche » et « tirer » soient bien intégrées, que la ligne de tir soient connue et jamais dépassée durant les volées et pour finir que tous soient coordonnés pour aller chercher les fléchettes afin que les suivants puissent tirer par la suite.

  • Chaque enfant a donc pu tirer seul sur une petite cible en essayant bien entendu de viser le centre, l’objectif pour la Ligue de l’enseignement étant de proposer un sport peu commun mais surtout accessible à tous. Pas de préjugés sexistes ou de connotations, la sarbacane est un bon exemple pour montrer qu’en s’entraînant, tout le monde est capable de devenir performant.

  • Les enfants ont également pu s’essayer au tir en duo, l’un tenant la sarbacane et visant la cible, l’autre soufflant à l’intérieur pour faire partir la fléchette. Une nouvelle dimension du sport s’illustre ici, il est toujours possible de s’y mettre, peu importe le handicap.

  • Cette matinée sarbacane, c’est donc une manière originale, peu commune et amusante d’instruire les élèves au respect des consignes de sécurité, à la coopération et au sentiment grisant que l’on ressent lorsque l’on se donne les moyens de réussir dans ce que l’on aime.

 

Les commentaires sont fermés