Graine de Lecteur à la Médiathèque de la Cavale Blanche


Petit rendez-vous durant la matinée du mercredi 16 janvier 2019, avec les élèves de l’école du Questel Cavale Blanche, dans le cadre du projet « Graine de Lecteur », mis en place pour la fête des écoles de la ville de Brest.


C’est donc à la Médiathèque de la Cavale Blanche que les enfants ont pu profiter de la lecture de six ouvrages différents, ou en tout cas de leurs introductions. Ces six livres sont choisis dans le carde de la thématique « Fille et garçon, à nous le monde », l’un des deux axes de cette année (l’autre étant « Petits et grands bonheurs »).


 

 

 

 

 

 

Voici une petite liste des ouvrages lus durant la matinée ainsi qu’un petit résumé :

Carl et Elsa s’échappent par Jenny Westin Verona et Jesus Verona. Carl et Elsa sont les meilleurs amis du monde et l’école est fermée aujourd’hui. Nos deux amis finissent par faire le tour de tout ce qui se trouve chez Carl et s’ennuient. Ils décident donc de prendre le nécessaire pour partir à l’aventure et s’échappent.

– Le monde t’appartient  par Riccardo Bozzi et Olimpia Zagnoli. Ouvrage principalement graphique, qui aborde le thème de la liberté sous différents aspects ( jouer, apprendre, ressentir, aimer) par le biais d’images simple, colorées et symboliques

– Je suis une fille ! par Yasmeen Ismail. Une petite histoire à propos d’une fille que les gens prennent pour un garçon. Mais ce n’est pas le cas, elle aime seulement faire du bruit, éclabousser ses amis, faire des tâches ou encore gesticuler.

– Anuki 6. La grande course du printemps par Frédéric Maupomé et Stéphane Sénagas. Ce livre est une histoire muette et c’est la suite des aventures d’Anuki, cette fois c’est le jour de la course du printemps et Luna, amie d’Anuki, se tient également sur la ligne de départ. Le jeune indien d’apprécie pas, car la course est censé être réservée aux garçons ..

– Déclaration des Droits des Garçons par Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol. Un petit ouvrage pour rappeler que les garçons ont aussi le droit de pleurer, d’aimer qui ils veulent, de jouer à la poupée, bref les mêmes droits que les filles.

Déclararations des Droits des Filles par Élisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol. Le même principe que l’ouvrage précédent, mais dans le sens inverse. Le but étant encore une fois de montrer que filles et garçons ne sont pas si différents.

  • La classe de CP a donc été séparée en trois groupes. Chacun de ses groupes est parti avec un des lecteurs de la matinée, Morgane, animatrice de la Ligue, le professeur de la classe et la bibliothécaire, pour écouter deux histoires avec chacun d’entre eux. Ensuite, l’ensemble des groupes effectuait une rotation afin de passer avec tous les lecteurs et écouter chaque incipit.

 

 

 

 

 

 

  • Le but de ces lectures est tout d’abord l’interaction avec les enfants. Ainsi il est possible de leur faire lire le titre de l’ouvrage, mais également de leur faire toucher les livres, qui ont souvent des textures différentes, qu’ils peuvent apprécier et comparer. La lecture est également un support utile pour questionner les enfants, dans le cas présent, sur les rapports entre filles et garçons. Ainsi, on leur demande si telle chose peut être pratiquée par une fille, un garçon ? Ceci pour aborder des thèmes, comme les métiers, ou les couleurs de vêtements par exemple, qui se retrouvent très vite connotés dans l’esprit des enfants. Plus généralement, ces questions sont là pour les amener à réfléchir, à eux-même, à ce qu’il leur est possible de faire et à la manière dont ils peuvent procéder, à leur petit niveau bien sûr.

 

  • Enfin Morgane finit cette session par une petit conclusion avec les enfants, en leur demandant quelles histoires ils ont appréciées, mais plus intéressant, pourquoi ? C’est également le moment de leur expliquer que ces ouvrages seront tous mis à leur disposition dans leur classe et que la suite tant espérée, ils finiront par l’avoir, à condition qu’ils écoutent bien les cours du maître et qu’ils prennent soin des ouvrages. Une fois que ce sera fait, ils auront l’immense honneur de retrouver Morgane, pour un atelier, cette fois-ci, dans le continuité de la thématique abordée.

 

Vous trouverez ci-joint quelques articles à propos de précédentes éditions –> ICI 

Les commentaires sont fermés