Formation des Délégués-Elèves au Lycée de L’Harteloire


Jeudi 23 Novembre, les 17 délégués de 2nde du lycée de l’Harteloire ont ont été accompagnés par Marc Ollivier, coordinateur de projets citoyenneté, pour une journée de formation. Par rapport aux formations de collège, encore ludiques, l’ambiance est plus studieuse. Les élèves sont de jeunes gens qui doivent être pris au sérieux comme des adultes.

Après un échauffement, Marc simule une réunion. Le but : savoir mener un projet, et surtout une discussion. Lorsque les élèves parlent les uns sur les autres, il corrige. Ils sont là  pour apprendre à débattre, certes, mais efficacement. Pour cela, il faut savoir écouter le groupe et être diplomate. Melvin*, qui défend son projet (l’achat de deux raquettes de ping-pong pour le foyer), sert d’exemple. S’il présente maladroitement ses arguments, il reprend. S’il ne prend pas assez d’éléments en compte, quelqu’un doit le contredire. Mais, si les autres le contrent agressivement, ils sont invités à reformuler avec plus de diplomatie : « On ne dit pas « non ». Reprends par « J’ai bien compris ton argument, cependant … » ». Le débat est tendu et les jeunes réalisent que les plus petits projets, comme l’achat de deux raquettes à 5€, peuvent provoquer les plus longues discussions.

 

Les élèves se regroupent ensuite par 5 ou 6 autour de projets fictifs : l’organisation d’un bal, la possibilité d’effectuer des stages ou l’organisation de voyages scolaires. Quels sont les intérêts du projet ? Quels objectifs atteindre pour le mener à bien ? Quels obstacles doivent-ils anticiper ? Certains prennent les choses en main et notent les suggestions au tableau. D’autres partent perdants et imaginent d’abord les obstacles.

Finalement, lors de la mise en commun, les élèves doivent présenter non seulement leur projet mais aussi leurs impressions sur le travail en groupe. Pour les trois, le bilan de la discussion est bon. Tout le monde a eu la parole « à peu près », bien que dans le groupe le plus nombreux, on ait eu tendance à parler tous en même temps. Ils retiennent la leçon du début de séance : ils auraient eu besoin que quelqu’un conduise la réunion.

L’après-midi, les élèves ont participé à un rallye citoyen dans les locaux de la Ligue de l’Enseignement, et terminé la journée en rencontrant des acteurs du milieu associatif.

Photographie: Martin Quéméneur-L’Hostis

Les commentaires sont fermés