Renc’arts Hip Hop à la maison d’arrêt


Depuis quelques années, les Renc’arts Hip Hop intègrent dans leur programmation des activités dans les murs de la maison d’arrêt de Brest. En lien avec le projet culturel de la Ligue de l’enseignement, plusieurs ateliers sont proposés aux détenus.DSC_6140

Un atelier d’initiation au skateboard leur fut proposé avec l’intervention de l’association P.L.O Skate club. Deux animateurs, Nicolas et Owen ont fait partager leur passion de la planche aux participants. De la position de base aux secrets des figures, chacun a pu aller à son rythme.

Dans le quartier des femmes, c’est un atelier graff qui s’est ouvert aux détenues qui le souhaitaient. Avec Pakone, grapheur professionnel, elles ont élaboré un dessin de projection et réalisé une fresque conséquente dans la cour du quartier féminin. En intégrant les aspérités du mur et ses caractéristiques, Pakone les a aidés à concevoir la fresque et à remplir à la bombe les zones de couleurs.

Dans la salle de spectacle de la maison d’arrêt, c’est un atelier danse Hip Hop qui s’est tenu. Étirements, figures, break dance sur les conseils de Chambo. Par petits groupes, les détenus, confirmés ou débutants se sont exercés à l’art de la street dance, plus complexe qu’il n’y paraît.

En fin de semaine, c’est un art moins répandu qui sera proposé aux personnes incarcérées : le light graph. Le principe consiste à prendre en photo un faisceau lumineux avec un temps de pose très long et ainsi laisser apparaître sur l’objectif de l’appareil photo l’inscription voulue.

Les commentaires sont fermés