Les 80 ans du Patronage Laïque Le Gouill – Stade Quibignonnais


Le patronage laïque Le Gouill a investi le Mac Orlan lors d’une après midi chantée pour fêter ses 80 ans. Les tréteaux solidaires et la chorale « Peuple et chansons » se sont succédés sur scène pour célébrer le patro. Une après-midi bien rodée et mise en place par une équipe de bénévoles organisée et motivée.
Petite histoire du PLLG
Depuis 1937, le patro agit au service du quartier. Il est parvenu à se préserver, dans son rapport avec le mouvement ouvrier et le mouvement laïque notamment, bien qu’il ait structurellement beaucoup évolué.
Il a trouvé ses origines dans l’Union Sportive Ouvrière Quilbignonnaise (USOQ), une association active aux Quatre-Moulins dans laquelle Jean Le Gouill était très présent. À l’époque, beaucoup de clubs ouvriers se sont créés. Ces clubs faisaient alors partie de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail, la FSGT.
En décembre 1945, l’USOQ souhaite s’unir au projet d’un Patronage Laïque dans le quartier. Ensemble, ils deviennent le « Patronage Laïque de St-Pierre 4 Moulins et Stade Quilbignonnais », tout en gardant une distinction administrative.
En 1973, à l’inauguration de nouveaux locaux, les adhérents décident de rendre hommage à Jean Le Gouill décédé un an plus tôt. L’association devient le PL Jean Le Gouill.
En 1995 enfin, Le PL et le Stade Quilbignonnais finalisent leur unification pour devenir une seule entité.
Aujourd’hui, c’est un millier de licenciés qui composent et font vivre le PL, répartis entre les 25 sections socioculturelles et sportives proposées et régulièrement renouvelées. Et c’est également 80 bénévoles, 8 salariés et une trentaine d’animateurs volontaires.
En plus des sections, le PL loge des associations (celles de boxe et de danse par exemple, qui assurent les cours hebdomadaires) et organise des activités ponctuelles et plus originales comme les sorties en plein air très appréciées.
*    *    *

 

L’événement
L’événement-Anniversaire a nécessité le déploiement de grands moyens au sein de l’association : 2 ans de discussions/préparations couplés d’une mobilisation intensifiée des bénévoles. Et c’est le chant qu’ils ont souhaité mettre à l’honneur. Pour sa capacité à rassembler, à faire entendre des messages, à rendre hommage à des auteurs et à répandre de la joie !
Scindé en deux parties, le spectacle a laissé place aux « Tréteaux solidaires » (issus des Tréteaux chantants) dans un premier temps, puis à la Chorale « Peuple et Chansons ».
  • Les « Tréteaux chantants »
Véritable institution brestoise et des environs, les « Tréteaux chantants » datant de 1994 sont des concours de chants réservés au plus de 50 ans. À l’issue de pré-sélections organisées en différents endroits de BMO, une grande finale a lieu chaque année pour élire le/la meilleur(e) interprète.
  • Les « Tréteaux solidaires »
Un petit groupe de chanteurs et de chanteuses issus des « Tréteaux chantants » ont décidé de se réunir en 2010 de manière informelle et former les « Tréteaux solidaires ». En faveur de causes ou d’associations, ils proposent de chanter gratuitement lors d’événements. 16 d’entre eux ont fait entendre leur voix à l’occasion des 80 ans du PL Le Gouill.
  • « Peuple et chansons »
« Peuple et chansons » est une chorale engagée. À travers son répertoire de chants d’espoir et de luttes qui ont marqué l’Histoire, elle porte l’esprit de solidarité et de liberté, au même titre que le PL Le Gouill dans ses actions.
Tous ont été remarquablement accompagnés par Gildas Vijay Rousseau au piano et Thomas Simon à l’accordéon.
Nous en retenons un accueil très chaleureux auprès de personnalités fort sympathiques et enthousiastes ! Un grand merci !
*    *    *

 

Les 80 ans du PLLG seront célébrés tout au long de l’année. Notamment pendant le repas crêpes annuel du 31 mars (qui aidera au financement du voyage à Paris des enfants), et lors d’une soirée Cabaret en novembre !

 

« Peuple et chansons »

Les Tréteaux solidaires

Une chanteuse des Tréteaux solidaires accompagnée des musiciens

 

photos : H.Congard (03/2017)

 

 

Les commentaires sont fermés