Stage de Danse au Cleg-Grs à Landerneau


 

Le Cleg Grs propose cette année une nouveauté à ses gymnastes, la pratique de la danse « pour développer ses capacités corporelles, ajouter de la créativité artistique dans sa chorégraphie ». C’est notamment grâce à Anaëlle, volontaire en service civique dans le club, que ce projet a pu être intégré à la structure.

En proposant la découverte de plusieurs types de danses aux gymnastes, l’idée est qu’elles puissent s’inspirer d’une autre discipline, en y puisant des attitudes et des mouvements différents pour enrichir leur savoir-faire. Bien que la GRS (Gymnastique rythmique et sportive) soit très codifiée et que les chorégraphies doivent respecter des règles strictes, une partie de la représentation est libre en compétition. Afin de ne pas se répéter, créer de l’originalité et se démarquer, la danse peut être une source d’inspiration pour de nouvelles possibilités.

Stage de danse et initiation au break

S’inspirer des autres disciplines

Il s’agit d’aller vers une nouvelle façon d’appréhender son corps et ses mouvements, de montrer que l’on peut faire autrement. Par exemple, ralentir les mouvements peut permettre de mettre en valeur certaines figures, mais c’est aussi l’appréhension de l’espace qui peut changer. C’est le cas notamment avec l’initiation au break inclu dans le stage, à l’inverse de la GRS plus figée, celui-ci demande plus de rebonds et de souplesse sur les genoux. Le break amène aussi la créativité, à partir de quelques figures de base, il est possible de créer différents enchaînements.

Le break ou breakdance est un style de danse ressemblant au hip-hop, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol.

Valentin, professeur de break, et Anaëlle, professeure de danse

Pour Valentin qui a fait la démarche de se proposer pour le stage, c’est l’occasion de partager sa passion mais aussi de s’enrichir lui même. Selon Anaëlle, proposer des stages en plus des cours de danse permet de toucher plus de personnes au sein du club. Il est parfois plus facile de se déplacer pour une journée entière.

Et après ?

D’autres stages vont être organisés aux prochaines vacances scolaires et un cours destiné aux adultes sera peut-être proposé. Pour l’année prochaine, l’idéal pour Anaëlle serait que le projet continue.

Les commentaires sont fermés