Le vivre ensemble à travers les dessins de presse


Exposition « Dessins pour la Paix » de « Cartooning for Peace »

Pensée sur le thème de la paix, la salle du PLMCB accueille deux expositions :  « Dessins pour la Paix » sous la forme de 11 kakémonos, une exposition itinérante qui vise un public de jeunes mais pas que (1) et une exposition interactive proposée par l’UEP (université européenne pour la paix) sur le harcèlement scolaire (2). Alors que « Dessins pour la paix » propose une vision plus large sur les thèmes attenant au vivre ensemble, l’exposition de l’UEP se focalise sur le harcèlement quotidien dans la cour de récréation. Dans le décor on trouve aussi les portraits dessinés de grands acteurs de la paix dans le monde : Martin Luther King, Nelson Mandela et Gandhi. Les noms ne sont pas affichés, c’est un choix pour tester les enfants et leurs connaissances !

 

cart1

1

cart2

2

 

 

 

 

 


 

 

L’exposition de « Cartooning for peace » est gratuite et se prête sur simple demande. Le message se transmet parfois mieux et de manière plus ludique via les dessins. La présentation des kakémonos suivie d’une réflexion courte sur chaque sujet dure déjà une heure ! Les thèmes abordés sont « Qu’est ce que le dessin de presse ?, Liberté d’expression, Dessins et religions, Censure, rôle d’internet , racisme, Proche-Orient, enfants dans les conflits, droits des femmes et sauvons la planète ».

Pour le groupe d’enfants présents, dont l’âge moyen est de 8 ans, certains sujets font plus mouche que d’autres, c’est le cas du racisme ou du droit des femmes. Mais parfois les informations se mélangent … bien que l’enthousiasme ne tarisse pas.

cart3

Discussion autour du thème « C’est quoi la censure ? »

Echange entre une enfant et l’animateur :

« – Est ce que les garçons et les filles sont égaux ?

– Non, ils n’ont pas les mêmes habits, les garçons ne mettent pas de robes !

– Les Ecossais portent bien des jupes.

– Mais ça c’est différent, c’est pour leur religion ! »

 

Les enfants réagissent, posent des questions, font des commentaires. Même si tous ne sont pas attentifs, c’est déjà un premier contact avec ces thèmes. Ici, il n’y a pas de carnets de jeux à remplir par les enfants. L’exposition est présentée par Pierre Le Gat, qui l’a axée sur le culturel en pensant qu’il est aussi possible pour des enfants d’ « apprécier sans jouer ».

cart4

Les animateurs des deux expositions devant les kakémonos de « Cartooning for peace »

 

Les commentaires sont fermés