Zoom sur l’association brestoise Planète Loisirs


 

Planète Loisirs est un centre de loisirs accueillant des enfants de 3 à 18 ans. L’équipe investit les murs de l’école de Kerbernard, située derrière le centre commercial « Le phare de l’Europe », le mercredi toute la journée (ce qui permet notamment d’accueillir les enfants n’ayant pas cours le mercredi matin) et pendant les vacances scolaires, sauf au mois d’Août. Photo 029

 

 

Le projet de l’association est de favoriser la rencontre et le partage de temps de loisirs et d’activités entre jeunes en situation de handicap et valides .

 1

Les plaquettes de présentation  du centre de loisirs : à gauche, celle pour les ados et à droite,celle pour les enfants. 

 

Sur 2015, ce sont un total de 155 jeunes qui ont été accueillis : d’un côté les jeunes de 3 à 13 ans évoluent ensemble et de l’autre les ados de 12 à 18 ans. La présence d’enfants en situation de handicap ou « avec des capacités différentes » change l’encadrement qui se trouve renforcé : il faut toujours qu’il y ait un permanent qui connaisse tous les enfants car les risques sont différents et en moyenne il y a 1 animateur pour 4 ou 5 enfants. 

Le centre de loisirs a vocation à offrir un accueil adapté et à être un lieu de ressources, ce qui se remarque avec la présence de stagiaires et de bénévoles. L’idée est de construire des partenariats avec d’autres structures et de travailler ensemble, pour proposer la solution d’accueil de loisirs la plus adaptée à chaque enfant et si possible celle de proximité. Nolwenn Tesson, directrice de Planète Loisirs, rappelle que l’objectif est de partager les expériences et de travailler en réseau.   

 


photo

Après le repas, les enfants se retrouvent dans la salle pour jouer tous ensemble avant les activités de l’après midi.

Planète loisirs reste un centre de loisirs avant tout et les activités proposées en attestent : sortie cinéma au multiplexe pour les plus grands et pour les petits, une rencontre avec d’autres enfants à la MPT de l’Harteloire pour une après-midi jeux de société… Les parents font le choix d’inscrire leur enfant pour le projet en lui-même, pour ne pas séparer une fratrie (maternelle et primaire ici se côtoient à la différence de certains centres) ou pour le principe classique de l’accueil en centre de loisirs. 

A voir les enfants manger et jouer ensemble c’est en effet ce qu’il en ressort. Il n’y a pas de cloisonnement entre les enfants. Bien qu’ils se rendent compte des différences, chacun est considéré comme un camarade de jeu !

 

La parole à ….

Tristan. Une nouvelle activité est proposée pour les enfants : le yoga. La séance est mise en place par une intervenante d’extérieur et dure 1h. Il a assisté à la première séance et raconte pourquoi il a aimé le yoga : « pour les enfants comme moi, autiste, ça permet d’apprendre à se calmer quand on a une grosse colère et aussi quand on a du mal à dormir les exercices peuvent aider. ».

3

Tristan et Thierry, bénévole, en pleine partie d’échecs.

Julianna, animatrice en poste depuis 3 semaines, met en avant un centre ouvert où les enfants sont tous ensemble et se stimulent les uns les autres.

Adeline, animatrice depuis 2014, témoigne d’une bonne ambiance d’équipe où il y a beaucoup d’échanges. Selon elle, faire face à deux publics oblige à s’adapter rapidement et le principe de l’animateur référent est aussi une bonne chose : pour certains enfants il est nécessaire qu’il y ait un point de repère et l’animateur se consacre « uniquement » à lui lors des sorties par exemple.

Les commentaires sont fermés