Grande Marée – La Sauvage au Vali Hir

Il y a 18 ans la Maison Pour Tous du Vali-Hir faisait partie des associations à l’initiative de la création de l’ADAO et du festival grande marée qui éparpille les conteurs dans les quartiers, pas dans une seule salle de spectacle. Aujourd’hui, elle est la seule à proposer le spectacle suivi d’un repas, pour prolonger le moment de convivialité.   Vendredi 24 Novembre, 18h30, le public se glisse dans une salle de la Maison Pour Tous du Vali-Hir pour écouter La Sauvage, un conte de Sabrina Chézeau. Son bâton, tour à tour vélo, bêche ou saule pleureur, à  la main,…

Continuer à lire

Bienvenue au Fablab!

Au centre social de Kerourien, Justine et Louis, volontaires en service civique, accueillent les enfants et parfois les plus grands pour les familiariser avec l’informatique. Outre la programmation à travers le jeu Déclick, ils proposent de nombreuses activités autour d’Internet mais aussi des jeux de logique pour développer la logique et la réflexion.   Les activités électroniques: l’hologramme et les robots à programmer   Les jeux déconnectés: tour d’hanoï, cube à (re)former et tour du monde   Les expériences colorées: la « lampe à lave » et le volcan Ils seront bientôt formés à la découpeuse vinyle et attendent avec impatience l’arrivée…

Continuer à lire

Formation des Délégués-Elèves au Lycée de L’Harteloire

Jeudi 23 Novembre, les 17 délégués de 2nde du lycée de l’Harteloire ont ont été accompagnés par Marc Ollivier, coordinateur de projets citoyenneté, pour une journée de formation. Par rapport aux formations de collège, encore ludiques, l’ambiance est plus studieuse. Les élèves sont de jeunes gens qui doivent être pris au sérieux comme des adultes. Après un échauffement, Marc simule une réunion. Le but : savoir mener un projet, et surtout une discussion. Lorsque les élèves parlent les uns sur les autres, il corrige. Ils sont là  pour apprendre à débattre, certes, mais efficacement. Pour cela, il faut savoir écouter le…

Continuer à lire

Toujours plus précaires

Entre réduction des moyens et contraintes sécuritaires, l’étau se resserre sur les pratiques culturelles et artistiques Rencontre avec Yano Benay de Dédale de Clown L’étau se resserre « L’étau se resserre » constate Yano Benay, de l’association Dédale de Clown que nous avons rencontré pour parler des difficultés auxquelles sont confrontées les associations culturelles. Dédale, c’est 3 postes permanents, 3 vacataires et 3 intermittents du spectacle chaque année, auxquels s’ajoute un photographe indépendant. Comme souvent dans le milieu artistique, toutes ces personnes composent une micro-économie affectée autant par les conventions toujours renouvelées à la baisse que par les récentes décisions. On…

Continuer à lire